Vegas - Vegas

Vegas - Vegas

  Scarlett Johansson - Anywhere I Lay.. | Page d'accueil | Devotchka - A Mad And Faithfull Tel.. 

: Ajouté le 27/5/2008 à 21:16

 

 

(Matins Maternes 26/05)

 

Il est rare que les groupes belges se risquent à marcher sur le Wild Side, sortant des éternelles bassinassions pop-rock belgo-formatées. Exit les vieux effets gramophones et autres appareils aplatissant le son. Les experts de Vegas nous offrent une galette de sons bruts californisés à l’extrême et rendant au néo-classicisme du rock métallique américain toute sa valeur.

Pour l’histoire, Vegas est un groupe belge, quatuor talentueux formé en 2003 et ayant déjà fait ses preuves notamment au Festival de Dour ou encore au Botanique. Ils signent en 2007 un accord pour album sous la houlette de Rox Records et enregistré au studio d’André Gielen, qui a déjà vu passer Mass Hysteria ou encore Lofofora par ses locaux. L’album sera enregistré et mixé par Roland De Greef, sous la direction artistique de Mario Guccio.

Sobrement intitulé « Vegas », il est sorti chez nos disquaires début mai.

Oscillant entre la pop mignonne et le rock dur, Vegas se permet de créer des ambiances, notamment grâce à des sons de claviers positivement et résolument mélodieux. La production est grosse, les guitares hurlent une distorsion travaillée alors que la batterie n’excelle pas dans l’originalité mais plutôt dans un carré parfait.

La voix quant à elle n’est certes pas la plus originale du marché, mais a le pouvoir de rendre des mélodies fortes, s’imprimant au fur et à mesure dans votre tête, pour ne plus vous quitter. Ainsi, la ballade « The Sun’s Coming Back  to You», ode à la vieille Chevrolet garée sur la colline pour regarder le soleil se coucher se verra être sifflotée machinalement après écoute, sans aucune manière de pouvoir se défaire de cette voix mélancolique et enchanteresse.

 

Audacieux est cet album pour un public belge encore loin d’entretenir des bonnes relations avec une musique différente de celles que son paysage porte habituellement. Aussi, la variété des morceaux le composant permettra à l’auditeur lambda d’apprécier certains aspects beaucoup plus que d’autres. Mixage parfait entre Bush et Linkin Park - ce qui n’est qu’un demi-compliment – Vegas montrent par la percée qu’ils sont en train de faire qu’autre chose peut marcher en Belgique et plaire au grand public.

Cependant, la grosse production de cet album laisse peu de place à la création  plus spontanée et moins travaillée. Le groupe se cantonne fort à un style, efficace certes, mais à court terme. Au vu du bon potentiel que montrent les 4 musiciens, une approche plus psychédélique et plus expérimentale serait peut-être de rigueur si l’on ne veut pas se perdre dans des géométries musicales trop formatées qui risqueraient de finir alors en génériques de séries télé ringardes. Le son américain plait à la première écoute mais lasse vite au bout d’un temps quand il n’y a pas de contrées différentes qui peuvent intervenir.

Mais le groupe est loin du précipice et a encore tout à prouver avant d’être durement critiqués. Ils sont jeunes, frais, en constante évolution, on ne peut donc pas leur reprocher d’expérimenter leur talent de cette manière… Les débuts sont prometteurs et on ne peut que leur souhaiter de faire grandir leur musique jusqu’à une maturité qu’ils méritent amplement.

Plus d’infos sur myspace.com/vegasbe

  Scarlett Johansson - Anywhere I Lay.. | Page d'accueil | Devotchka - A Mad And Faithfull Tel.. 

» Catégorie reserved to connected users
Poster un commentaire

A propos du blogueur

Links

• Accueil
• Voir mon profile
• Archives
• Email
• Blog RSS

Catégories

Amis

0

Liens

Services

•

Sondage

| Contact author |