UFO goes UFA - Pop Garage Symphony No.9

UFO goes UFA - Pop Garage Symphony No.9

  The Kooks - Konk.. | Page d'accueil | Scarlett Johansson - Anywhere I Lay.. 

: Ajouté le 28/4/2008 à 17:43

 

(Matins Maternes 28/04) 

C’est une bonne claque de rock n’ roll que je me suis pris en écoutant l’album des UFO goes UFA. 28 minutes de psychédélisme des seventies mélangés à de la pop anglaise digne de toutes les mèches rebelles anglo-saxonnes de ce nouveau millénaire.

 

Et c’est une fois de plus le génie ovni liégeois Miam Monster Miam qui a fait pas mal d’arrangements musicaux sur l’album, tandis qu’il est produit par le génial producteur new yorkais Kramer qui a déjà été aux commandes des albums de Jon Spencer Blues Explosion, Sonic Youth ou encore Sufjan Stevens.

 

st UFO goes UFA, c’est aussi l’union de 3 musiciens de renommée et de talent dans le milieu indie, j’ai nommé au chant Brian Carney, de Liverpool qui vient d’emmenager à Liège, ex Electric Poison Head, et nouveau claviériste de Miam monster miam. A la basse, c’est le photographe et graphiste Pascale Scalp, qui a déjà tourné avec my little cheap dictaphone ou encore Lio. Quant à la section rythmique,  c’est la multistrumentiste talentueuse Sophie Galet qui s’en charge, après avoir sorti il y a quelques temps sont premier et très sensible album solo.

 

Dès les premières minutes, cet album vous plonge dans l’univers ultra chargé en substances hallucinogènes qui donnent aux chansons une ambiance bien particulière. On passe un peu par toutes les époques du wokénwol, car lorsque la saturation postillonnante des guitares se change en synthés psychés des années 80 pour retomber dans une ambiance digne du Velvet underground, on se rend bien compte que les UFO sont là pour nous montrer tout ce qu’ils ont dans le bide.

 

Et si l’album est court (28 minutes), il n’en est pas moins d’une intensité incroyable. Et le mélange des voix reconnaissables de Brian Carney, Sophie Galet ou encore notre ami Benjamin Schoos qui intervient encore de temps en temps est très subtil et vraiment bien agencé.

 

J’ai un peu du mal à prédire malgré tout l’avenir d’un groupe pareil. Car si leur album est terriblement bien foutu, ce n’est pas chose facile à écouter dès la première approche et ainsi le vaste public ne sera pas forcément touché. Il faut un minimum d’initiation à la musique indie quand même pour l’écouter et l’apprécier à sa juste valeur…

Autant un album à écouter enfoncé dans un coussin que sur une piste de wokénwol car comme je l’ai dit tous les styles y sont représentés et chaque initié pourra s’y retrouver.

 

24 mai, festival rock et amour soundstation

20 juin, madmusée fetes de la musique

 

www.myspace.com/ufogoesufa

  The Kooks - Konk.. | Page d'accueil | Scarlett Johansson - Anywhere I Lay.. 

» Catégorie reserved to connected users
Poster un commentaire

A propos du blogueur

Links

• Accueil
• Voir mon profile
• Archives
• Email
• Blog RSS

Catégories

Amis

0

Liens

Services

•

Sondage

| Contact author |